salle-muscu

Guide du débutant en salle de sport : à quoi servent les machines ?

Les machines en salle de sport constituent une bonne alternative aux aires sportives extérieures lorsqu’elles sont éloignées de chez vous ou qu’il ne fait pas beau pour sortir. Elles sont aussi utiles lorsque vous manquez de temps pour faire un tour à la maison afin de profiter de votre vélo avant un rendez-vous dans la soirée. Ou encore lorsque vous souhaitez être encadré durant vos séances afin d’avoir la motivation nécessaire et de rendre ces dernières plus agréables. Plus d’infos sur la fonction de ces appareils variés que l’on retrouve habituellement dans les salles de sport. Continue reading

3 compléments alimentaires que nous apprécions

Pour être en forme et préserver sa santé, il faut bien manger. Et si vous adoptez déjà une alimentation saine et équilibrée, on ne peut que vous encourager à poursuivre un tel mode de vie bénéfique à tous égards. Des alliés santé sont malgré tout recommandés afin d’optimiser vos conditions physiques et mentales au quotidien : les compléments alimentaires. Découvrez-en 3 que vous ne manquerez pas d’apprécier.

Le Ginkgo, un complément alimentaire qui préserve la santé de votre cerveau

Ginkgo plantesVous avez sans doute déjà entendu parler du Ginkgo, un remède miracle aux nombreuses vertus et qui, à juste titre, ne cesse de faire parler de lui. Il s’agit d’une plante originaire de Chine, du Japon et de Corée. Elle peut vivre plus d’un millénaire et atteindre plus de 40 mètres de hauteur.
Le Ginkgo, ou Ginkgo Biloba, compte parmi les compléments alimentaires les plus appréciés, notamment parce qu’il protège la santé du cerveau. Et quand le cerveau va bien, tout va. Ce produit est souvent utilisé pour guérir les troubles de la mémoire. Il stimule également la circulation sanguine et augmente votre concentration et votre attention. Pour vous, il est important de rester jeune le plus longtemps possible ? Bonne nouvelle, cette plante ralentit le vieillissement prématuré. Pour sa part, Adrien Gagnon , spécialiste des produits originaux bons pour la santé propose du Ginkgo sous forme de capsules.

La gelée royale, un complément alimentaire qui vous aide à vite reprendre du poil de la bête

Plusieurs situations peuvent réduire considérablement notre tonus. Quoi qu’il en soit, personne n’aime rester des jours alité et être dans un état de faiblesse. Quelles que soient les circonstances, il existe un complément alimentaire vous aide à reprendre du poil de la bête en toute sûreté : la gelée royale. Avec ce produit, réduisez la fatigue en général, soignez votre surmenage, luttez contre le stress et rendez votre convalescence plus agréable. Réputé auprès des Chinois d’antan pour prolonger l’espérance de vie, cet extrait alimentaire tiré du miel et qui en détient le goût spécifique est en somme recommandé à toutes les personnes avides d’augmenter et préserver les capacités de leur corps et de leur mental. Il est notamment constitué de protéines, de sucre et de glucides. Une composition qui en fait l’un des compléments alimentaires les plus riches.

Compléments alimentaires : finis les problèmes de digestion grâce aux enzymes de papaye (papaïne)

Les problèmes de digestion, ça vous dit quelque chose et chez vous, ils apparaissent trop  souvent ? Digestion difficile, fermentations gastro-intestinales voilà des troubles fréquents, mais qui peuvent être traités efficacement. Comment ? Grâce aux enzymes de papaye ou papaïne. Surnommé fruit des anges par certains, la papaye rend vos repas au quotidien plus agréables : elle active les digestions lentes. Elle est principalement constituée de vitamines, minéraux et nutriments antioxydants. Si vous appréciez beaucoup les plats à base de viande, les enzymes de papaye les rendront plus faciles à assimiler, car elles favorisent notamment la digestion des protéines.

les-bolas-de-grossesse

A quoi sert un bola de grossesse ?

Si vous êtes enceinte, vous avez sans aucun doute entendu parler du fameux « bola de grossesse » et c’est même peut-être le futur papa ou une amie qui vous l’a offert… En effet, le bola est actuellement très à la mode chez les femmes enceintes mais comme la mode ne fait pas tout, il serait tout de même bon d’en savoir un peu plus, non ? Alors, à quoi ça sert réellement un bola de grossesse ? Petite explication…

Un bola, c’est quoi ?

Pour décrire simplement un bola de grossesse, on peut dire qu’il s’agit d’une petite boule qui contient en son intérieur une ou plusieurs billes. L’ensemble est suspendu à un long cordon pour que ce pendentif se présente finalement sur le bas-ventre de la femme enceinte, autrement dit juste à la hauteur de bébé. Et c’est évidemment fait exprès car les petites billes qui se déplacent à l’intérieure de la boule, et parfois même sur un mini xylophone, produisent une douce mélodie. Cette agréable musique étant produite par les mouvements de la future maman, c’est bébé qui en profite.

Un bola pour bébé…

Suivant la tradition d’origine mexicaine, le bola serait donc « utile » pour bébé. En effet, la douce mélodie produite par le pendentif serait audible par bébé aux environs de la vingtième semaine puis durant toute la grossesse. Cette mélodie aurait, dit-on, des vertus apaisantes et permettrait de calmer bébé en cas de stress de la future maman par exemple. Si des études scientifiques n’ont pour le moment pas démontré le véritable effet d’un bola, beaucoup de mamans en décrivent tout de même l’aspect bénéfique : bébé réagirait à cette douce mélodie qui l’a accompagnée durant plusieurs mois et une fois né, son tintement ferait cesser les pleurs car la mélodie qu’il associe à sa vie in utero le calmerait ! Certaines mamans l’ont même intégré dans le doudou du nouveau né pour que cette compagnie musicale rassurante l’accompagne ou le berce, plutôt malin.

et pour la future maman

Si le bola calmerait donc bébé pendant mais encore après la grossesse, il est aussi fortement apprécié par maman ! Et oui, le bola est un véritable bijou qui peut mettre plus encore en valeur votre beau ventre tout rond.
Comme tout bijou qui se respecte, il y en a pour tous les goûts, mais aussi pour tous les budgets… Désormais, le bola de grossesse n’est plus forcément une boule : il peut se présenter sous la forme d’un cœur, d’un triangle, d’un losange, etc… Il peut encore être en argent, en métal, en cristal, ouvert ou fermé, etc… Enfin, il peut être suspendu à une petite chainette, cordelette, ruban… Bref, il existe de nombreux modèles et c’est à vous de choisir le bola qui vous correspond le plus. Merci à Marie de bloggrossese sans qui j’aurais eu du mal à dénicher toutes ces infos.

Pour conclure, on peut donc dire qu’avoir un bola c’est rendre l’utile à l’agréable pour le plus grand plaisir de maman et de bébé… Si c’est vous, futur papa, qui êtes en train de lire ce petit article, vous l’avez compris, n’hésitez pas à l’offrir à votre compagne…

perdre-du-poids

Comment perdre du poids et ne pas le reprendre ?

Maigrir convenablement sans effet yoyo est un rêve accessible. Tous les régimes existants promettent des résultats spectaculaires, mais bien souvent, dès l’arrêt du programme du régime, la reprise de poids est immédiate. Comment maigrir sans risque de regrossir et surtout comment stabiliser son poids ? Voici quelques conseils pratiques en matière d’alimentation, aussi quelques exercices physiques à pratiquer pour y parvenir.

Quelques méthodes d’amaigrissement raisonnable

Avant tout, il est important de garder à l’esprit que tout le monde n’a pas les mêmes prédispositions hormonales. Les mêmes aliments ne produisent pas non plus les mêmes effets chez tous les membres d’une famille par exemple. Aucun régime ne saurait donc convenir à tout le monde ou être universellement efficace. Pour réussir, le vôtre vous devez partir du bon pied, notamment :
en vous préparant psychologiquement,
en ayant une bonne motivation,
fixez-vous des objectifs réalisables à court terme,
acceptez de perdre vos kilos progressivement,
choisissez la bonne période
Par ailleurs, l’idéal serait d’opter pour un régime non restrictif et non privatif. Parce que votre organisme a besoin de tous les types d’alimenst pour bien fonctionner. Autrement dit, il est souhaitable que vous respectiez les trois repas fondamentaux en tenant compte de chaque apport en lipide, glucide et protide. C’est mieux d’habituer votre corps à manger saint, et en qualité, mais en agissant sur la quantité. En effet, même s’ils permettent d’obtenir des pertes de poids parfois spectaculaires, les régimes restrictifs, voire privatifs, ont un impact négatif sur l’organisme. Ils provoquent des carences et modifient votre métabolisme, sans parler de l’effet yoyo.

Comment éviter la reprise des kilos superflus ?

poids-pas-reprendre

Crédit photo : AuRegime.fr

Prenez soin de ne pas sauter les repas pensant perdre des kilos ou maintenir votre ligne. De même, évitez de manger des aliments trop salés puisqu’ils augmentent la sensation de faim et l’accumulation d’eau dans les cellules. En cas de petit creux, mangez des fruits, privilégiez les jus de fruits naturels et les aliments dits coupe-faim. Limitez surtout les boissons gazeuses, alcoolisées et toutes sortes de sucreries, car ils favorisent la reprise de poids. Enfin, pour maintenir votre taille, intégrez une activité physique régulière dans votre mode de vie. D’aucuns préfèrent accorder 30 minutes voire une heure de temps chaque matin à la gymnastique. D’autres font tout simplement une marche journalière le soir après le travail. Au minimum, 3 fois par semaine, dépensez-vous par des exercices physiques. Ce qui est le plus recommandé est de pratiquer des exercices qui font travailler tous vos muscles pour l’équilibre corporel.
Perdre du poids sans le rependre peut se faire si vous évitez les régimes drastiques et trop sévères. Certes, l’organisme s’adapte rapidement aux restrictions et vous perdrez des kilos très vite. Mais la rechute s’avère souvent plus dramatique. Vous reprenez deux fois plus les masses éliminées en un temps record, c’est cela le fameux effet yoyo. Mieux vaut y aller avec sagesse, détermination et prudence pour obtenir une perte de poids durable et stable.

Addiction poker

L’addiction au poker, attention !

« Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis ». Ces propos sont de Philippe Bouvard, écrivain et journaliste français connu. S’il est vrai que cette citation n’est qu’une définition personnelle du journaliste, il n’en demeure pas moins qu’elle peut s’avérer juste dans les cas d’addiction.

Addiction poker

L’addiction au poker, un mal particulier

L’addiction au poker, bien que semblable à d’autres formes d’addictions au jeu, présente quelques différences. Ici il n’est pas question de jouer contre le casino, mais contre des joueurs. Il y a des notions de rivalité et d’amour-propre qui donnent une autre dimension au poker. La médiatisation des gagnants entraine les petits ou nouveaux joueurs à miser de plus en plus pour être à leur tour sous les projecteurs. Parfois las de perdre dans les casinos terrestres, ces derniers se rabattent sur le poker en ligne où ils sombrent dans l’isolation et parfois la dépression.

Le poker, un jeu passionnant

Une célèbre phrase parle du poker en ces termes : « 5 minutes pour apprendre le poker et toute une vie pour le maitriser. » Le poker, à travers cette phrase se définit comme un jeu qui n’est pas figé, il se renouvelle et crée à chaque fois des sensations nouvelles. Au fil des années, le poker a su se diversifier et se renouveler à chaque fois. Ce qui lui a permis de fidéliser les joueurs et d’en attirer de nombreux autres. Avec ses nombreuses variantes comme le Texas hold’em, le No Limit Hold’em ou encore le Carribean Stud Poker, il attire de plus en plus de joueurs vers les tables de jeu.

Le poker et les pertes d’argent

À propos des gains et les pertes dans le jeu du poker, une étude a réalisé des résultats qui montrent clairement que le poker est un jeu dans lequel les joueurs perdent beaucoup d’argent. En effet selon les résultats de cette étude, le pourcentage des gros gagnants au poker est de 0.5 %, les gagnants sont plus nombreux avec 9.5 %, les joueurs neutres 5 % (source). Les perdants sont les plus nombreux avec près de 75 % et les gros perdants 10 %. Si vous voulez jouer au poker, essayez de vous fixer des limites financières à ne pas dépasser et évitez de miser des sommes trop importantes.

Addiction au poker, une perte de temps et de vie sociale

Les joueurs addicts au poker préfèrent passer plus de temps sur des tables de jeu plutôt qu’avec leurs amis ou leurs proches. C’est l’un des symptômes de l’addiction au poker, tout ce qui vous entoure n’attire plus votre attention, la vie sociale vous parait ennuyeuse et sans intérêt. Il est dangereux d’en arriver à ce niveau-là. Ne faites jamais passer une invitation avec des amis ou une soirée en famille pour le poker et le meilleur moyen de concilier votre vie sociale à votre passion du poker serait de vous inscrire dans un club de poker et de profiter ainsi d’un cadre de jeu sain et amical.

addiction jeux

Comment dire adieu à son addiction au jeu ?

Les jeux d’argent comptent trois différentes catégories de joueurs. Il y’a tout d’abord ceux qui jouent pour le plaisir et le divertissement, puis d’autres qui jouent par professionnalisme. Pour la troisième catégorie, le jeu est devenu une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. On parle de joueur pathologique, addict, ou accro. Comment se manifeste l’addiction au jeu et comment peut-on se sortir de cet engrenage ?

Causes et caractéristiques de l’addiction au jeu

Le jeu pathologique peut se confondre avec la névrose, néanmoins, il est important de faire une différence, car l’addiction au jeu répond à des critères bien précis. Le joueur pathologique se remarque par son besoin effréné de jouer aux jeux de hasard, bien souvent même au détriment de sa vie professionnelle et sociale. Les personnes les plus vulnérables à l’addiction aux jeux de hasard semblent être les adolescents et les célibataires, principalement les hommes. Ce qui expliquerait les causes du jeu pathologique qui sont attribuées entre autres à un trouble relationnel (manque affectif), à un trouble de l’amour-propre (personnes narcissiques) ou encore la recherche de sensations de plus en plus fortes. Les personnes addicts au jeu ont l’impression d’avoir le contrôle et qu’à tout moment elles gagneront le gros lot. Cette impression est souvent favorisée par l’appât du premier gain qui leur fait croire qu’elles possèdent la clé du jackpot. Le besoin d’impressionner étant, le joueur refuse de « lâcher » tant qu’il n’en aura pas mis plein la vue par un gain impressionnant.

Comment reconnaitre un joueur pathologique ?

Il n’est pas toujours aisé d’identifier un joueur addict, surtout à ses débuts. Il faut de même deux longues sessions de jeu pathologique dans une année pour classer un joueur dans la case des addicts. Si votre passion du jeu vous pousse à prêter ou voler de l’argent, à abandonner vos devoirs professionnels ou sociaux, il est nécessaire de faire quelque chose. Si vous dépassez vos limites temporelles ou financières au jeu, si vous pensez régulièrement au jeu au point où le reste n’a plus grande importance, il y a lieu de s’inquiéter. Le joueur addict c’est aussi celui qui cache à ses proches le montant de ses mises et pertes, ou qui joue pour se remonter le moral. Il y a autant de signes combinés qui permettent de cerner le joueur addict.

Quelques solutions pour se sortir de l’addiction au jeu

L’addiction au jeu peut mener jusqu’au suicide dans certains cas, il est important de s’en sortir pour retrouver son équilibre. Avant toute chose, il est important d’établi un diagnostic du jeu pathologique. Parlez-en à votre médecin ou à un proche et faites-vous interdire de casino. L’aide se fait essentiellement sur le plan psychologique, mais aussi sur le plan juridique. Sachez que vous pouvez également vous auto-bannir des casinos et casinos en ligne, comme le souligne le blog de casinofrance.org  À travers des groupes de discussion anonymes et gratuits en ligne, Adictel vous met en contact avec un psychologue, vous pouvez également vous adresser à SOS joueurs, à l’Institut du Jeu Excessif, Joueurs Ecoute Info Service ou encore le Centre de Référence sur le Jeu Excessif.

Les religions et la sodomie

Si aujourd’hui de nombreux couples s’essaient librement à la pratique de la sodomie, il n’en pas toujours été ainsi dans l’histoire de l’humanité. En effet, elle fût pendant longtemps tabou et interdite par les religions, notamment les trois les grandes religions monothéistes. Cette guerre n’a cependant pas empêché cette pratique de se développer et d’avoir ses partisans inconditionnels, même au sein des adeptes de ces trois religions. Existe-t-il de réels fondements dans les livres saints aux interdits ?

Du point de vue du Catholicisme

Pour l’Église Catholique Romaine, le but de toute pratique sexuelle quelle qu’elle soit, doit être la procréation. Ce n’est pas le cas de la sodomie, par conséquent elle est déclarée contre nature, contre la volonté divine, et donc interdite. Mais pour bien comprendre le combat de l’Église Catholique Romaine contre cette pratique, il faut remonter un peu plus loin, dans l’Ancien Testament, plus précisément dans l’épisode de Sodome et Gomorrhe. En effet, si cette pratique tient son nom de la ville de Sodome ce n’est pas un hasard. Dans le Livre Saint, les habitants de cette ville ont tenté de violer les anges de Dieu réfugiés chez Loth, provoquant ainsi sa colère et leur perte. Toutefois, malgré cette condamnation de la sodomie par l’Église Catholique, le Pape François a lui-même reconnu, lors d’une audience privée du CLAR le 6 juin 2013, la présence au Vatican d’un « lobby gay » [source : http://www.correspondanceeuropeenne.eu/2013/07/04/le-pape-francois-et-le-drame-de-la-sodomie-dans-leglise/ ].

Du point de vue de l’Islam

D’une manière générale, l’Islam partage avec le l’Église Catholique et le Judaïsme, les préceptes de l’Ancien Testament selon lesquels, la semence de l’homme doit servir à procréation. Cependant, au sein de l’Islam, les avis sont un peu partagés sur la question de la sodomie. En effet, se basant sur un hadith du Prophète Mahomet qui dit : « Maudit soit celui qui pénètre l’anus de la femme », les sunnites condamnent fermement toute forme de sodomie, qu’elle soit pratiquée en l’homme et la femme ou qu’elle découle d’un rapport homosexuel. Par contre, chez les chiites, les avis sont plus nuancés et seuls les rapports homosexuels sont véritablement condamnés. Enfin, dans le Coran, Sourate 26 versets 165-166, Dieu interdit formellement aux musulmans toute relation charnelle entre hommes au détriment des femmes qu’Il a créées pour eux.

Selon le Judaïsme

Au sujet de pratique de la sodomie, le judaïsme semble la plus conciliante des trois religions abrahamiques. En effet, le Judaïsme considère que la femme a trois orifices sexuels pour avoir des rapports avec son mari. Les rapports majeurs (la sodomie et le rapport vaginal) et les rapports mineurs (avec la bouche). Ainsi, il est toléré à un mari de pratiquer la sodomie avec sa femme quand celle-ci est en menstrues, pour lui éviter d’avoir recours à la masturbation, qui est par ailleurs condamnée. Ainsi, l’anus est donc considéré tout comme le vagin, comme une voie naturelle de coït, mais également un moyen de contraception autorisé par la religion. Enfin, notez que le judaïsme condamne cependant, avec la dernière rigueur, l’homosexualité masculine : « tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme ». (Lévitique XVIII, 22).

Crédit photo : http://www.journeecancersdelapeau.fr/

Coucher avec une femme mariée : mode d’emploi et conseils

Tromper son partenaire n’est pas l’apanage des hommes. Aujourd’hui, d’après plusieurs sondages réalisés par divers sites de rencontre, de plus en plus de femmes mariées se laissent tenter par une relation extraconjugale. Vous pouvez avoir l’opportunité de rencontrer une femme mariée, mais alors, pour pouvoir la satisfaire pleinement, vous devez avant tout savoir la raison pour laquelle est à vos côtés.

Pourquoi une femme mariée coucherait avec vous ?

D’après les enquêtes des sites de rencontre pour adultes, les femmes mariées enregistrées sur ces sites y sont en premier lieu, pour le plaisir d’être draguées ou à la recherche de frissons sensuels c’est-à-dire de plaisirs sexuels. En effet, avec les années lorsque la routine s’installe dans le couple, les partenaires voient leur désir mutuel s’estomper, voire disparaitre si rien n’est fait pour raviver la flamme. Les femmes mariées partent alors à la recherche d’un autre partenaire pour se sentir revivre, désirées, et mieux épanouies notamment au plan sexuel.

Comment donner du plaisir à une femme mariée au lit

Si vous souhaitez que votre relation avec une femme mariée dure, dans un premier temps, vous devez apprendre à assurer au lit. Pour cela :

  • Apprenez à faire durer le plaisir des préliminaires : cette étape est essentielle. S’il y a bien une chose que son conjoint ne lui fait plus, c’est l’amour comme aux premiers jours de leur relation. Justement, la femme mariée a besoin de revivre cette sensation merveilleuse de se sentir désirée. C’est donc ce que vous devez vous évertuer à lui donner, le plus longtemps possible. En prolongeant les préliminaires avec la femme mariée, vous lui donnez l’impression que son corps est toujours très attirant. À la phase de séduction, vous avez certainement eu l’occasion de lui dire que vous la trouvez très attirante et séduisante, c’est lors des préliminaires qu’il faut le prouver ;
  • Chuchotez-lui des mots doux pendant l’acte : ne faites pas comme son mari. La routine aidant, il ne prend plus le temps de lui dire ce qu’il ressent, pas plus qu’il ne prend le temps de l’écouter. Demandez-lui ce qu’elle ressent à vos caresses, vos effleurements.
  • Procurez-lui des sensations fortes : son mari n’a jamais cédé à un de ses fantasmes ? Profitez-en ! demandez-lui ce qui lui ferait plaisir et aidez-la à réaliser ses fantasmes. Enfin, pour renforcer votre complicité, proposez-lui de réaliser avec vous vos fantasmes ;
  • Osez la différence : son mari lui fait certainement rarement l’amour et les quelques fois qu’ils le font, ce ne doit plus être marrant comme au départ. Si ça se trouve, ils répètent encore et encore la fameuse position du missionnaire. Avec vous ce doit être différent : achetez un livre sur le kamasutra. Avec elle, essayez différentes positions et repérez celles qui lui procurent le plus de plaisir.

Enfin, si le manque de communication est le principal élément qui détruit les couples à petit feu, comblez ce vide avec elle, aidez-la à se libérer de ses frustrations. Vous devez donc apprendre à communiquer avec la femme mariée, mais surtout à l’écouter.